Episode 17: La femme ukrainienne est-elle fiable ?

Grande question existentielle. La réponse est… Non au départ, mais… Oui, à l’arrivée !
Avant de la connaitre, de la tenir, de lui être indispensable, avant d’avoir fait sa conquête, l’ukrainienne serait comme toutes les femmes du monde : Égoïste, tricheuse menteuse, profitant de la moindre des situations. Parait-il que nous, les hommes, serions comme ça aussi. (Je ne sais vraiment pas de quoi vous parlez !).

En revanche, une fois amoureuse, tout change du tout au tout : Elle devient, bizarrement, dévouée, très facile à vivre, digne de confiance, pour peu que son compagnon ne la déçoive pas. Mais s’il faute, alors là, rien ne va plus. Ça peut devenir la guerre atomique à la maison ! Donc, en résumé, si elle pense que vous l’arnaquez, elle entrera dans la danse et vous «fera la misère» sans aucun scrupule. Vous êtes prévenu ! Les slaves sont un peuple qui a l’habitude de souffrir depuis des millénaires et dont l’Histoire et la force se transmettent de générations en générations.

Et même si nous, les Français, avons eu aussi nos temps difficiles, je ne crois pas exagérer en affirmant que ça n’est rien en comparaison de ce qu’a subit ce peuple au cours des 100 dernières années. Ils sont donc vaillant, courageux et peuvent survivre par -40 ! Allez donc en dire autant des Français… Il n’y a pas de secret, quand des humains sont martyrisés depuis des siècles, ils sont plus résistant ! Il ne fallait pas sortir de Saint Cyr pour le comprendre…


Vous voilà donc prévenu. La femme ukrainienne est capable, par nature, d’affronter n’importe quelle situation ; alors il vaudrait mieux qu’elle soit dans votre camps, plutôt que contre vous. Ou alors, tout contre… Ne croyez-vous pas ? Si vous ne l’oubliez pas, vous ferez en sorte qu’elle vous rende heureux ; et comme un homme comblé est un bon compagnon pour sa moitié, elle n’en sera que plus satisfaite et désirable, ce qui est, comme chacun sait, le ciment d’un couple qui dure et d’une famille équilibrée ! Mais ne vous méprenez surtout pas, trouver une femme dans les pays et l’Est et la ramener à la maison, est un processus lent.

D’abord, il faut trouver l’élue de votre cœur, ce qui n’est pas si facile ; ensuite il faut la convaincre de vous suivre ; et là-encore, même si bon nombre sont assez tentées sur le papier, c’est une autre affaire et une démarche compliquée que de les mettre en pratique.
Tout quitter pour suivre l’homme qu’on vient de rencontrer, (ou avec qui on est déjà en relation à distance depuis un bon bout de temps, mais avec qui, finalement, on a encore rien partagé) ; laisser sa famille, ses amis, apprendre une nouvelle langue, et se retrouver seule en territoire hostile, sans rien comprendre, en tout cas, au début ; c’est loin d’être évident même pour un mec. Alors pour une femme…

Si vous arrivez à ce stade de l’expérience, ça sera déjà une belle victoire. Il vous faudra ensuite transformer l’essai en essayant de conserver une relation de couple, la plus douce possible, avec elle. Ainsi, vous reprendrez goût à l’amour et la vie alors qu’elle, en plus, essaiera de s’intégrer et de devenir plus ou moins Française. Voilà un programme ambitieux pour les 30 prochaines années, et je ne peux que vous encourager à foncer si vous n’avez rien de mieux à faire. Se construire une nouvelle famille, c’est tout de même autre chose que de construire des maquettes ou une entreprise !