Episode 2 : Oh mon paradis d’amour!

Soyons honnête, mes début à la recherche de l’autochtone mignonne attirée par le radis flamboyant étranger venu du «paradis», (oui, la France est encore considéré comme le paradis par l’ensemble du monde, merci à nos ancêtres!), ne semblent pas porter leurs fruits. Moi qui pensais qu’il suffisait de répondre à quelques annonces de sites spécialisés, pour me voir envahir de lettres d’amour et de photos sexy! Et bah non! Ça serait trop facile! Et ça remet les pieds sur terre. Il ne suffit plus d’être Français et SDF, (comprenez Sans Difficulté Financière), pour être sexy. J’avais oublié la concurrence terrible de tous ces garçons comme moi à la recherche du même art de vivre! Et oui, nous sommes peut-être des millions, en tout cas des milliers, c’est sûr, à travers le monde libre à rechercher la femme de notre vie dans ces pays-là. Donc, finalement, ce sont elles qui sont envahies de messages! Et moi, j’attends toujours la première réponse à mes messages, et ma boite email reste vide.

Heureusement, mes potes et leur femme, me détestent de plus en plus, pensant que je m’éclate, tant ça doit être facile d’attirer ces filles perdues à la recherche d’une bouée salutaire…
J’aime mieux ça. Etre jalousé oui, moqué, alors là, non! Peu à peu, je commence à comprendre qu’il va falloir la mériter cette fille sensée améliorer, en tout cas, changer ma vie. Ainsi, je lis des articles et autres blogs, je m’informe, et je consulte de plus en plus de profiles sur le net… J’ai l’impression que toutes les filles de ces pays-là, se sont données rendez-vous pour nous attirer. En réalité, non. Désolé de vous décevoir. Eh oui, elles sont peut-être pauvres, fatiguées, découragées certains jours, mais au moins, elles sont chez elles, avec leur famille, leurs amis, eux-aussi dans la même situation, leur langue et leurs habitudes. Et pour 90% d’entre elles, pas question de changer de vie, même pour tout l’or du monde! Cependant, il y a aussi celles qui nous intéressent, mais qu’il va falloir reconnaître parmi tant de profiles bidons.

Il y a d’abord les faux profiles grossiers en général de très belles filles, trop belles, d’ailleurs pour êtres vraies. De si belles créatures, si elles existaient, n’auraient qu’à lever le petit doigt pour trouver le beau et riche prince prêt à les épouser. Il leur suffirait de s’asseoir dans un bar d’hôtel 4**** ou encore au bar d’une discothèque ou d’un café branché, et elles rencontreraient à coup sûr, leur futur ex-mari en moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire. Ensuite, il y a les filles moyennes, mais tout de même très belles, prises en photo chez elles ou dans des décors assez modestes. Ça se rapprocherait déjà plus de la vérité. Seulement voilà, ça peut être aussi de faux profiles, des actrices ou encore prostituées, et la correspondance qui suivra va les trahir assez facilement, pour peu que leur «client» ait un peu la clairvoyance de lire entre les lignes. En effet, ce type de profiles tombe amoureux un peu trop facilement, et très vite les messages deviennent passionnées pour ne pas dire chauds, trop chauds. Ça c’est la première étape. Vient ensuite la seconde étape visant à demander un peu d’aide, à ce nouveau bienfaiteur. Pas grand chose, au début, il faut bien amorcer. Et plus notre gogo commence à croire à son comte de fée, plus il visualise les nuits futures enflammées en compagnie de cette jeune et sexy fiancée, plus il est prêt à casser sa tirelire. Bah oui, il ne faudrait pas la décevoir et que le rêve ne se brise! Et puis, (Quand même!), il y a les vrais profiles. Ceux de femmes seules car leur mari s’est mis à boire, ou est parti à la guerre, ou encore, a fait l’imbécile. Enfin, plein de raisons peuvent expliquer leur situation. Celles-là, c’est sûr, sont décidées à changer de vie, et si c’est un étranger, pourquoi pas?
Laissez-moi continuer mes recherches. La suite au prochain épisode!